La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
La PrésidenceLa Présidence
 
La Présidence de la République
 
 
Premier - MinistèrePremier - Ministère
 

Ministère des Affaires Étrangères 
 Ministère des Affaires Étrangères  Ministère des Affaires Étrangères

 

Demande du S12 en ligneDemande du S12 en ligne

Demande du 12S

 

Passeport Biométrique ÉlectroniquePasseport Biométrique Électronique

 Passeport Biométrique Électronique 

Nombre de visites

L'Algérie élue à la vice-présidence de la 27e Session de la Conférence des Etats parties à CIAC

Posté le 01/12/2022
L'Algérie élue à la vice-présidence de la 27e Session de la Conférence des Etats parties à CIAC
 
 

LA HAYE - L'Algérie, en la personne de sa représentante permanente auprès de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), Salima Abdelhak, a été élue en tant que vice-présidente de la 27e session de la Conférence des Etats parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), a indiqué mercredi un communiqué de l'ambassade d'Algérie à La Haye.

"L'Algérie vient d'être élue, en la personne de l'ambassadeure Salima Abdelhak, représentante permanente de l'Algérie auprès de l'OIAC, en qualité de vice-présidente de la 27e session de la Conférence des Etats parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, qui se déroule à La Haye du 28 novembre au 2 décembre 2022", lit-on dans le communiqué.

Lire la suite »

Algérie-Chine: signature du 2e Plan quinquennal de coopération stratégique globale

Posté le 08/11/2022

 MARDI 08 NOVEMBRE 2022 - 08:59

ALGER - L'Algérie et la Chine ont signé le deuxième Plan quinquennal de coopération stratégique globale 2022-2026, a indiqué mardi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger.
Lire la suite »

Le Sommet rassembleur a réussi sur tous les plans

Posté le 05/11/2022
Le Sommet rassembleur a réussi sur tous les plans
 
 

ALGER - Le président du Centre de l'arabité des études stratégiques de Bagdad, l'analyste politique irakien, Yacine Djebbar El Dlimi a affirmé, samedi, que le sommet de rassemblement tenu à Alger, les 1er et 2 novembre, a "remporté un succès sur tous les plans", de même qu'il a été un miroir de " la diplomatie algérienne sereine et de sa capacité à rapprocher les points de vue, sous la conduite judicieuse du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune".

"La tenue du Sommet arabe sous le slogan du rassemblement, en Algérie pays frère, a été le miroir de la diplomatie algérienne sereine et de sa capacité à rapprocher les points de vue arabes concernant les questions inscrites à l'ordre du jour, sous la conduite judicieuse du Président Tebboune, avec un timing qui a porté des significations sur le plan national, coïncidant avec l'anniversaire de la Glorieuse guerre de libération nationale, dans le contexte de la stabilité politique et sécuritaire dans le pays", a indiqué Yacine Djebbar Al Dlimi dans un entretien à l'APS.

Le président du Centre de l'arabité pour les études stratégiques a relevé la large participation arabe au Conseil de la Ligue arabe dans sa 31e session, indiquant que la signification principale du Sommet consiste à " faire prévaloir le dialogue et à prévenir les différends arabes".

Estimant que l'Algérie a été en mesure de tenir le sommet sous le slogan du rassemblement des rangs arabes, d'autant qu'il intervenait dans "le contexte de conjoncture mondiale troublée impactant le monde arabe sur les plans, politique, économique et sécuritaire", M. Al Dilmi a mis l'accent sur "la nécessité de la complémentarité interarabe, à l'effet de relever les défis, avec une vision arabe unifiée sur les plans politique, économique et sécuritaire".

Pour l'expert irakien, le triangulaire du défis politique, économique et sécuritaire exige le rassemblement des rangs arabes, leur réunification et l'intensification des efforts entre les Etats membres et c'est ce qui est issu de "la Déclaration d'Alger".

"L'anticipation à présent et à l'avenir des répliques des crises en cours, que ce soit sur les plans politique et économique et ce qui a trait à la sécurité alimentaire, au terrorisme et à ses formes, exige la mise en œuvre des résultats de ‘la Déclaration d'Alger’, sans toutefois négliger la cause palestinienne que l'expert qualifie d'"essence même du conflit arabo-sioniste et qui a figuré en tête de l'ordre  du jour du Sommet".

Lire la suite »

Larbi Djacta élu président de la Commission onusienne de la fonction publique internationale

Posté le 05/11/2022
Larbi Djacta élu président de la Commission onusienne de la fonction publique internationale
 
 

ALGER- L'Ambassadeur algérien Larbi Djacta a été élu triomphalement président de la Commission onusienne de la fonction publique internationale, par les Nations Unies.

L'élection s'est déroulée, ce vendredi, au siège des Nations Unies à New York.

L'Ambassadeur algérien a été élu après avoir remporté 121 voix alors que le rival marocain n'a obtenu que 64 voix.

L'élection s'est déroulée, ce vendredi, au siège des Nations Unies à New York.

L'Ambassadeur algérien a été élu après avoir remporté 121 voix alors que le rival marocain n'a obtenu que 64 voix.

Lire la suite »

Le Maroc n'a pas fini de manger son pain noir: Ecrasante victoire de l'Algérie à l'ONU

Posté le 05/11/2022
Le Maroc n'a pas fini de manger son pain noir: Ecrasante victoire de l'Algérie à l'ONU
 
 

ALGER - Le candidat algérien, l'ambassadeur Larbi Djacta, a été brillamment réélu à la présidence de la Commission de la fonction publique internationale (CFPI) de l’ONU contre le candidat du Maroc, El Hassane Zahid.

Les élections ont eu lieu ce vendredi 4 novembre au niveau de la plénière de la cinquième commission, l'Algérie a battu le Maroc par le score de 121 contre 64. Un résultat qui a été le fruit d'un effort inlassablement entrepris par l'appareil diplomatique et en particulier à l’occasion de la dernière session de l’Assemblée Générale  de l'ONU à New York.

La réélection de M. Djacta à la tête de cette commission constitue sans doute une reconnaissance de l'excellent travail qui a été mené durant son premier mandat et confirme le retour de la diplomatie algérienne, conduite par le Président de la République M. Abdelmajid Tebboune, sur la scène internationale.


Lire aussi: Larbi Djacta élu président de la Commission onusienne de la fonction publique internationale


Il est à rappeler que la CFPI est un organe d'experts indépendant créé par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1974, chargé de renforcer et maintenir des normes élevées dans la fonction publique internationale, tout en équilibrant les besoins et préoccupations des Etats membres et des principales parties prenantes.

Il s'agit de l'organe par excellence qui assure à tout le système onusien et au personnel du Secrétariat de l'ONU de s'acquitter de leurs tâches et de garantir le fonctionnement exemplaire de l'organisation mondiale.

Les élections de cette année, qui ont mis aux prises les deux candidats de l'Algérie et du Maroc respectivement, revêtent une importance très particulière. Il s'agit, en effet, de la deuxième confrontation consécutive, après celle de novembre 2018, où l'ambassadeur Djacta a été élu in extremis par quatre voix de différence, soit 97 voix pour contre 93 pour le même candidat du Maroc.

Le score écrasant de cette fois-ci, du simple au double, se passe de tout commentaire.

Lire la suite »

La réunion des MAE préparatoire au Conseil de la Ligue arabe débutera samedi

Posté le 28/10/2022
La réunion des MAE préparatoire au Conseil de la Ligue arabe débutera samedi
 
 

ALGER - Les travaux de la Réunion des ministres arabes des Affaires étrangères débuteront samedi au Centre international des conférences (CIC) Abdelatif-Rahal (Alger) en prévision du Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet, prévu les 1er et 2 novembre.

Au début des travaux de la Réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, l'Algérie prendra la présidence tournante du Sommet arabe.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, prendra ainsi la présidence de la 31e session du Sommet arabe, succédant au ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l'étranger, Othman Jerandi, dont le pays avait présidé la 30e session du sommet.

La première journée de la réunion sera consacrée à l'adoption du projet d'ordre du jour du sommet et à l'examen des projets de décisions. Une séance consultative est prévue le deuxième jour et les travaux seront ponctués par une activité culturelle.

Jeudi, après la réunion du Conseil économique et social arabe (CESA) et de celle des délégués permanents et des hauts responsables, préparatoires à la réunion des ministres des Affaires étrangères en prévision du Sommet arabe, l'ambassadeur d'Algérie en Egypte et son délégué permanent auprès à la Ligue arabe, Abdelhamid Chebira, a rappelé "la place centrale de la cause palestinienne lors du Sommet d'Alger", soulignant que ce dossier est parmi les plus importants à l'ordre du jour de ce sommet, qui examinera les moyens de soutenir le peuple palestinien et sa direction nationale pour arracher son droit légitime à l'établissement de son Etat indépendant.

M. Chebira avait également abordé le dossier libyen à l'ordre du jour qu'il a qualifié d'"extrêmement important" et prioritaire dans les débats entre les pays arabes.

"L'Algérie a une vision claire pour une sortie de crise dans ce pays, une position maintes fois exprimée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a affirmé que l'Algérie se tient à équidistance de toutes les parties pour aider les Libyens à sortir de la situation actuelle", a soutenu M. Chebira.

Sur le dossier de la Syrie, le délégué algérien a rappelé qu'elle (la Syrie) avait quitté la Ligue arabe en 2011 pour des raisons bien connues. Des consultations ont été engagées avant le Sommet avec l'ensemble des pays arabes pour le retour de la Syrie, mais ce pays "a décidé de ne pas participer pour éviter, d'après son chef de la diplomatie, d'éventuels différends entre les pays arabes".

Sur la question de la réforme de la Ligue arabe, "la délégation algérienne présentera tant au niveau de la réunion des ministres des Affaires étrangères qu'au niveau du Sommet, un dossier complet sur la réforme de la Ligue, permettant de relancer l'organisation qui doit lui permettre de s'acquitter de façon optimale de ses missions, l'objectif étant d'améliorer les performances de cette organisation, et d'explorer les meilleurs moyens de promouvoir l'action arabe commune dans les différents domaines".

La réunion des hauts responsables du Conseil économique et social a évoqué, sur la base d'un rapport présenté par l'Egypte, "les développements inhérents au dossier du Barrage de la Renaissance et les tensions qu'il suscite", entre autres dossiers ayant suscité une divergence de vues. Cependant, un consensus a été dégagé quant à l'importance de les examiner au plus haut niveau, et il a été décidé de les soumettre à la réunion des MAE pour examen avant leur soumission au Sommet.

A noter que la réunion des délégués permanents a achevé jeudi soir l'examen des questions inscrites à l'ordre du jour du Sommet dont les résultats seront soumis au Conseil des ministres des Affaires étrangères prévu samedi et dimanche.

Sur le plan socio-économique, la réunion des hauts responsable du CESA a fait état d'une avancée significative dans  le dossier de l’Union douanière arabe (UDA), étant un point du dossier économique qui sera présenté vendredi à la réunion ministérielle pour adoption avant de le soumettre aux travaux du Sommet.

Plusieurs autres dossiers sont au menu du volet économique, dont la Grande zone arabe de libre-échange (GZALE) à laquelle l’Algérie a adhéré officiellement en 2009, la sécurité alimentaire, un sujet "prioritaire" dans la coopération arabe commune, en particulier par rapport au contexte international actuel, l’industrie, le développement de l’investissement, ainsi que les partenariats entre les pays arabes.

Lire la suite »

Les efforts du Président Tebboune de réunification arabe valorisés

Posté le 27/10/2022
 
Les efforts du Président Tebboune de réunification arabe valorisés
 
 

ORAN - Les participants au colloque international sur la dimension arabe de la révolution algérienne, organisé lundi à Oran, ont valorisé l’intérêt et les efforts du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune de réunification des rangs arabes en rganisant le Sommet arabe les 1 et 2 novembre prochain à Alger.

Dans un message adressé au président de la République au terme des travaux de ce colloque, les participants ont exprimé leur souhait que ce sommet arabe aboutit à "la réunification des rangs arabes et à l'activation de l’action arabe commune".

Ils ont également appelé à la mobilisation de toutes les énergies arabes en faveur de la cause palestinienne, première et centrale cause arabe, au cœur des préoccupations arabes dans une prochaine étape, tout en saluant le succès des efforts du Président Tebboune dans la concrétisation de la réconciliation palestinienne à travers la "Déclaration d'Alger". 


Lire aussi: Le parcours historique de l’Algérie fait d’elle un leader sur les scènes régionale et internationale


Le colloque intitulé "L'Algérie dans le Monde arabe, profondeur de l'histoire, défis du présent et perspectives de l'avenir" a été organisé par le ministère des Moudjahidine et des Ayants droit à l'occasion du soixantième anniversaire de l'indépendance et le 68e anniversaire du déclenchement de la Glorieuse guerre de libération.

Cette rencontre, dont l’ouverture a été présidée par le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laid Rebiga, a vu la participation de chercheurs de différentes universités d’Algérie, d’Egypte, de Tunisie, de Palestine, d’Arabie saoudite et d’Irak.

Lire la suite »

L'Algérie réitère l'attachement au rôle central de l’ONU et au multilatéralisme

Posté le 26/10/2022
L'Algérie réitère l'attachement au rôle central de l’ONU et au multilatéralisme
 
 

ALGER - L’Algérie réitère son "attachement" au rôle central des Nations unies et au multilatéralisme, en entretenant une coopération exemplaire avec le système de l'ONU, à travers des actions multidimensionnelles visant à renforcer davantage sa contribution à la préservation de la paix et de la sécurité, a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, à l’occasion de la célébration de la Journée des Nations unies.

"A l’instar de toutes les nations éprises de paix et attachées aux valeurs et principes consacrés par la Charte de l’ONU, l’Algérie célèbre cette année la Journée des Nations unies, qui a marqué, il y a 77 ans, l’avènement d’une étape charnière dans l’Histoire contemporaine. Cette célébration est d’autant plus auspicieuse pour l’Algérie qu’elle coïncide avec la double date historique et symbolique du soixantenaire de son indépendance et de son accession à l’ONU en tant qu’Etat membre", a affirmé M. Lamamra dans une déclaration.

L’humanité célèbre "cette journée référentielle dans un contexte mondial tendu qui met à rude épreuve les principes et valeurs de cette organisation universelle. Cette conjoncture internationale sensible appelle à fédérer les efforts, à renforcer la solidarité et à rehausser la collaboration entre tous les Etats pour recouvrer la paix et la stabilité dans le monde, mettre fin à la pauvreté, réduire les inégalités et permettre la réalisation de tous les Objectifs de Développement Durable", a-t-il ajouté.

A cette occasion, a-t-il souligné, "l’Algérie réitère son attachement au rôle central de l’ONU et au multilatéralisme en tant que forum d’harmonisation des visions et des ambitions des Etats membres, qui aspirent à asseoir un ordre international juste et équitable et qui permet à tous les Etats de vivre en paix et d’accéder à une prospérité partagée".


Lire aussi: ONU: l'Algérie brillamment élue membre du CDH


"Fidèle à cette vision, l’Algérie entretient une coopération exemplaire avec le système des Nations unies, à travers des actions multidimensionnelles visant à renforcer davantage sa contribution à la préservation de la paix et de la sécurité, la protection des droits de l’Homme et la promotion du développement durable", a ajouté le ministre.

A ce propos, il a rappelé que "l’engagement et l’action de l’Algérie ont été couronnés cette année par sa brillante élection en tant que membre du Conseil des droits de l’homme des Nations unies pour la période 2023-2025, qui constitue une reconnaissance de la communauté internationale de son rôle en matière de protection et de promotion des droits de l’Homme et des droits fondamentaux".

Selon la chef de la diplomatie, "l’accession à cet important organe onusien permettra à l’Algérie de redoubler d’effort en la matière et de marquer de l’empreinte de ses convictions et engagements le cours des efforts devant être déployés pour opérer des évolutions soutenues en faveur de la satisfaction de tous les droits de l’Homme au bénéfice de tous les peuples".

Aussi, a-t-il poursuivi, "l’aspiration de l’Algérie à accéder au Conseil de Sécurité en tant que membre non permanent, pour le mandat 2023-2024, traduit son ambition d’apporter sa contribution à l’action mondiale pour la paix, en focalisant les efforts sur la promotion des solutions pacifiques, le renforcement des principes de non alignement et d’un multilatéralisme revigoré".

Cette année est également marquée par "l’accueil du 31ème Sommet de la Ligue des Etats arabes, les 1 et 2 novembre 2022, l’Algérie offrira une plateforme aux Chefs d’Etat et de Gouvernement arabes et aux leaders des pays et des institutions internationales et régionales, pour redonner la chance à la diplomatie et à la paix dans le règlement des conflits, qui mettent en péril des vies et menacent le bien-être de tous".

A ce propos, M. Lamamra a souligné que le Sommet arabe "offrira une opportunité unique pour mobiliser les efforts et les bonnes volontés de tous les acteurs en vue de renforcer la solidarité arabe autour des questions cruciales et dégager une vision commune, afin de mettre notre région à l’abri des tensions et offrir un avenir prometteur à la jeunesse arabe".

Un Sommet qui sera également, pour le ministre, "une occasion de réitérer l’adhésion et l’attachement de tous à l’initiative arabe de paix et aux droits légitimes inaliénables du peuple palestinien, dont son droit à l’établissement de son Etat indépendant sur la base des frontières de 1967, avec Al-Qods comme capitale". "Il s’agira, en outre, de consolider les processus de règlement pacifique des crises dans les pays arabes, notamment en Libye, en Syrie et au Yémen, de manière à préserver l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de ces pays frères", a-t-il dit.

Le ministre des Affaires étrangères, a relevé en outre, que "la participation M. Antonio Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies à ce Sommet, sera de nature à conforter davantage l’action arabe commune et la coopération fructueuse entre les Nations Unies et la Ligue des Etats arabes, autour des questions inscrites aux agendas des deux organisations".

"Alger, en 2022, marque une opportunité précieuse pour la communauté internationale de se ressourcer dans le patrimoine historique de l’un des peuples dont les luttes et les sacrifices ont donné tout son sens à la raison d’être des Nations unies. Alger, en cette fête des Nations Unies, entretient la flamme d’une humanité dépassant une conjoncture tumultueuse et dangereuse pour se réconcilier avec elle-même et pour entretenir son attachement en cette maison commune de tous les peuples en tant que refuge permanent de leur espérance en un avenir meilleur", a conclu le ministre.

Lire la suite »

L'Algérie aspire à un sommet arabe consensuel traduisant les attentes des peuples arabes

Posté le 26/10/2022
L'Algérie aspire à un sommet arabe consensuel traduisant les attentes des peuples arabesL'Algérie aspire à un sommet arabe consensuel traduisant les attentes des peuples arabes
 
 

ALGER- L'Algérie aspire à un sommet arabe "consensuel reposant sur les constantes communes et traduisant les aspirations des peuples arabes à davantage de solidarité, de cohésion et d'intégration", a affirmé mercredi à Alger le représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations Unies, Nadir Larbaoui.

M.Larbaoui s'exprimait dans une allocution lors de la réunion des délégués permanents et des hauts responsables préparatoire à celle des ministres des Affaires étrangères (MAE), en prévision de la 31e session du Sommet arabe prévu à Alger les 1er et 2 novembre.

"Nous aspirons à un sommet qui puisse tirer les enseignements du passé, relever collectivement les défis du présent et envisager l'avenir avec une vision stratégique globale afin de renforcer la sécurité et la stabilité, à travers l'établissement des ponts de la coopération constructive et positive avec notre monde islamique et africain", a-t-il déclaré. 

Il a insisté, par ailleurs, sur l'impérative adoption d'une "approche renouvelée en vue d'examiner notre ordre du jour, riche en questions politiques, une approche efficace et positive qui nous permette, collectivement et de manière consensuelle, de traiter ces questions et soumettre des projets de décisions et des recommandations pertinentes, pratiques et constructives aux ministres des Affaires étrangères lors de leur réunion préparatoire au Sommet arabe".

La réunion d'aujourd'hui est le prélude d'"une série de réunions préparatoires au 31e Sommet arabe, qui se tiendra en Algérie après trois (3) ans d'empêchement", a-t-il ajouté, rappelant les développements, les mutations et l'escalade de risques marquant les scènes régionale et internationale.

Il a évoqué, dans ce cadre, "la crise sanitaire et ses répercussions sur les différents aspects de la vie, le conflit international actuel et l'état de polarisation aiguë que connaissent actuellement les relations internationales entrainant de graves répercussions sur l'ordre mondial et les relations multilatérales en général, et des retombées sur notre monde arabe sur les plans politique, sécuritaire et économique en particulier".

"Nous sommes appelés, devant l'ampleur des défis, la sensibilité de la conjoncture et les aspirations grandissantes des peuples arabes du fait de la poursuite et de l'escalade des crises, des événements et des développements régionaux et internationaux, à coordonner urgemment les efforts politiques et diplomatiques collectifs, à unifier les positions et à élaborer une vision commune", a souligné M. Larbaoui.


Lire aussi: L'Algérie prend la présidence tournante du Sommet arabe


Il a également mis l'accent sur l'importance d'"activer, de renouveler et de développer nos mécanismes d'action communs pour pouvoir défendre nos intérêts, nos causes justes et nos droits légitimes, avec à leur tête la question palestinienne".

"Il convient de se féliciter hautement de la signature par les factions palestiniennes de la Déclaration d'Alger, issue de la Conférence d'unification des rangs palestiniens tenue récemment à Alger sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune", a-t-il dit.

Les travaux du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau des délégués permanents et des hauts responsables en prévision de la réunion des ministres des Affaires étrangères préparatoire à la 31e session du Sommet arabe prévu à Alger, les 1er et 2 novembre prochain, ont débuté mercredi.

Le projet de l'ordre du jour des travaux du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau du Sommet, devra être adopté lors de cette réunion.

Jeudi, les hauts responsables du Conseil économique et social tiendront une réunion préparatoire au Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau du Sommet.

La journée du vendredi sera consacrée à la réunion du Conseil économique et social au niveau ministériel, suivie les 29 et 30 du même mois, de la réunion des ministres des affaires étrangères. 

Lire la suite »

Célébration de la journée nationale de l’émigration au sein de l’Ambassade d’Algérie à Ouagadougou,le 17 Octobre 2022

Posté le 17/10/2022

                                                 

 

Lire la suite »